Premières amours

Petit à petit laine rétrécit


J’ai été très heureuse de vous voir aussi ravies que moi de ce petit sac rose  ! Un merci chaleureux pour vos gentils mots, ici ou . Maintenant et enfin, voici quelques réponses à vos questions.

Le feutrage et moi, ça avait pourtant bien mal commencé… genre, une grande envie de propreté mais une grande dose de fainéantise une journée d’hiver 2004 et, bizarrement, plus tard de la place pour  nouveaux 5 pulls en laine dans mon armoire pour cause de changement de taille… des pulls, pas de la mienne malheureusement. Le genre d’évènement dont on sourit après mais que l’on n’a pas forcément envie d’immortaliser sur pellicule quand ça vous arrive, croyez-moi.

Après, il y a eu la traduction d’un livre sur des sacs à feutrer.

Et puis l’envie de passer à l’acte. Avec du matos, du vrai. Laine spécial feutrage et tête spécial linotte…  ça marche pas. Il aurait fallu mettre de la lessive. Les chaussons sont passés à la machine mais en sont restés au 43. Pas de chance, je fais tu 38.

La première petite révélation arrive en mai dernier. Une bricole improvisée et d’inspiration nordique avec de la laine vierge, pour la rencontre Tricot Nordique à St Gilles-Croix-de-Vie.

clic-clic

C’est pas encore tout à fait ça mais on s’en approche. Il y a moins de trous dans l’étoffe et les  mailles commencent à s’effacer. Sorti de la machine à 15h01, en route pour St Gilles à 15h02… il séchera tout seul… comme un (moins) grand, même si c’est justement là qu’il aurait fallu que je sois auprès de lui, mère indigne que je suis, pour ne pas qu’il prenne le mauvais pli. Il a dû passer du A4 au A5…  Samy devrait pouvoir confirmer  la taille finale. Moi, j’étais assez contente du résultat quand même, ce petit sac avait réussi le passage du 50douze au 38 !

Finalement, il y eu une razzia sur des fils à tapisserie (dont un qui répond au doux nom de Pénélope),  des restes de laine (j’ai un peu honte quand même… c’est de la Artesano 100% Alpaga… je ne pouvais pas finir mes carrés sinon), les carrés que vous savez et la construction trouvée notamment ici,  des balles de tennis (celles que l’on met dans la machine pour laver les doudounes), la lessive cette fois-ci, 1 ou 2 jeans qui passaient par là.

clic-clic

Et pour ne pas prendre de risques : le tout à 60°C, essorrage à 1000 tours MAIS, super important,  j’étais là à la sortie du tambour dès la minute -1 sur le minuteur pour défroisser le truc informe. J’ai bien bourré le tout de sacs plastique et tiré sur toutes les coutures pour le mettre en forme et le faire sécher.

Et voilà :

clic-clic

En résumé :
Surtout pas de laines traitées anti-feutrage (Superwash) ; ici = toutes sortes de laines à canevas DMC, Anchor,  laines Colbert ; quantité = je ne sais pas vraiment (35-40 échevettes si je compte les banderoles qu’il me reste…) et on guette la sortie de la machine à laver pour réagir aussitôt tout de suite sur le champ !!!

Und das jetzt noch auf Deutsch … oh nein, heute nicht mehr, sorry…. Fragen beantworte aber gerne.
In English now… oh no, sorry… but you can ask if you want!

9 réflexions au sujet de « Petit à petit laine rétrécit »

  1. Pour le feutrage, le truc qui marche super bien c’est de « scratcher » le fil avant le passage en machine. On prend un velcro ou scratch, et on applique sur l’ouvrage la partie avec les picots : cela « ouvre » la fibre et le feutrage est deux fois plus efficace. Avant j’étais obligée de faire un ou deux passages à 90 °C, là avec un passage à 60 °C j’obtiens un super résultat. En revanche je ne savais pas que les échevettes à canevas passaient en machine, c’est bon à savoir ! (moi j’utilise de l’Antique de Fonty et c’est impecc’ !). Merci pour les infos et pour ce chouette blog, que je lis fort silencieusement depuis quelques années !

    J'aime

  2. Ouah, trop cool ! Sans hésitation, même si je l’aime beaucoup avant, je le préfère après.
    Il a pris quelque chose de trognon, de la rondeur, de la douceur …. (oh, il neige ! quelques flocons sur mon commentaire) …
    Ca vaut le coup quand même d’être là au bon moment. J’en ai fait des trucs sans les faire, et du coup, tout était raté … tout n’était que déception, pas d’auto-satisfaction, pas de construction de soi … alors je me tiens par la main, pour m’emmener jusqu’au bout (pas toujours encore …), et ça va beaucoup mieux.
    Cette fois, ton expérience est une belle réussite, un vrai bijou.

    J'aime

  3. Chere Bea,
    tres bien explication, merci. Je pouvais te comprendre sans les traductions en allemand ou anglais😉 Est-ce-que tu as remarque, que le nouveau LandLust est venue aujourd’hui? Pas de francais correct, mais il est deja tard *LOL*
    Martina

    J'aime

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s