Flux RSS

Archives de Catégorie: Quelle piplette !

Spring is in the air

Publié le

 

Spring_1150

Plus de détails quand je serai revenue de Germanie, la semaine prochaine (pour le retour :-)).

Et je ne pars pas toute seule! …Voici les belles choses que fait Cléron! Merci Claire!!! je suis presque in love.

Mouton_1146

 

 

Origami!

Publié le

Ayé, je suis perdue, c’est foutu… j’ai succombé au pliage du papier avec une préférence pour les boîtes !
En tapant « box origami »  ou « boîte origami » dans vos moteurs de recherche, vous trouverez plein de tutos (et de nombreuses photos sur Pinterest).  En voici un avec cette vidéo par exemple.
Et je me suis lâchée…
… avec une boîte Masu avec un couvercle et assez haute (11 x 11 x 5,5 cm)

Origami_1087
… et 3 autres boîtes Masu plus plates (16,2 x 16,2 x 2,5 cm).

Origami_1091

Origami_1092

Origami_1099

En principe, on n’a besoin de rien d’autre que d’une feuille de papier mais je voulais éviter de faire apparaître des plis, surtout sur le dessus. Et les feuilles cartonnées que j’ai utilisées sont moins faciles à plier que le papier. J’ai donc sorti le « gros outillage » : règle, crayon à papier et réglette (de pro quand même).

Mes petites astuces:

  • Je trace des lignes en croix sur le côté de la feuille qui se retrouvera à l’intérieur de la boîte au lieu de former ces lignes par pliage.

Origami_1105

  • Pour que le couvercle s’encastre bien sur la boîte, il faut qu’il soit un peu plus grand que cette dernière.
    Vous pouvez choisir de faire le fond de la boîte à partir d’une feuille carrée un peu moins grande (avec un côté du carré de 1 cm à 1,5 cm de moins que le carré nécessaire pour le fond).
    Ou alors – plus simple parce sans découpe nécessaire – de ne pas rapprocher les arêtes repliées jusqu’au centre (cf. feuille blanche ci-dessous) mais à 0,5 cm de celui-ci (cf. feuille imprimée ci-dessous). Vous aurez alors un couvercle plus grand à partir de feuilles de mêmes dimensions.

Origami_1109

  • Et pour les boîtes plates (16,2 x 16,2 x 2,5 cm ), j’ai tout simplement moins replié les arêtes vers le centre pour avoir une hauteur de boîte de 2,5 cm seulement (au lieu des 5,5 cm de la boîte haute pour un repli des côtés jusqu’au centre).

Origami_1117

Comme cette histoire prend des proportions (que je n’ose qualifier…), il y aussi le séparateur de boîte, à la fin de cette vidéo par exemple (à partir de 6’24) !

Origami_1104

Origami_1114

A priori, tout cela tient tout seul mais avec des feuilles cartonnées, c’est moins évident alors j’appelle la colle à ma rescousse.

Origami_1102

Origami_1103

Matériel

  • Feuilles de scrapbooking Artemio (collection vintage, comme c’est bizarre!), 30,5x 30,5, 170 g/m2 – le minimum pour une boîte qui se tienne). Elles n’ont qu’un seul défaut… elles sont très joliment imprimées sur les deux faces et il n’y a qu’une qui apparaît après le pliage.
  • Feuilles de papier « baroque » et séparateurs beiges : Laura Ashley scrapbooking + rouleau de papier à tapisserie. Plus que 3 magasins en France…
  • Échevettes de Renaissance Dyeing (« en souffrance » depuis 2 ans, elles z’avaient qu’à pas être belles)
  • Pinces et (géniale) réglette de Clover.

Bon mais c’est pas tout ça, ces boîtes font de superbes emballages qu’il va falloir remplir… j’ai déjà ma petite idée (déjà dans les boîtes que vous voyez fermées !)  mais elle prend un peu plus de temps.

Bon pliage!

La bonne blague

Publié le

    (en commençant par vous remercier pour vos commentaires sur mes derniers articles… je lis bien tout tout tout et j’apprécie beaucoup beaucoup beaucoup… mais des fois je ne réponds pas… ouhhh la vilaine).

Tout est parti du blog de Feeronique, que je ne connais (toujours) pas perso, et sur lequel Imawale, que je ne connais pas perso non plus – mais avec qui j’avais été en contact dans une autre vie, et qui avait laissé un commentaire comme quoi elle avait fait plein de chaussettes et que limite elle en avait trop… je lui ai donc proposé de lui donner mon adresse… elle m’a prise au mot!

À mon retour de Paris, comme un cadeau d’anniv, les cho7 lillibea sont arrivées chez moi. Et quel cadeau!

lillibea_1063

Imawale est la reine de la cho7, qu’on se le dise.

Du fin (aiguilles n°2), du soigné, du technique (jacquard, double knitting et talon renforcé faut voir comment!!) et du superbe tout simplement. J’ai du mal à me remettre de tant d’attentions.

lillibea_1067

lillibea_1070

lillibea_1072

lillibea_1056

Et d’autres photos et détails ici.

Isa, qui a précisé m’avoir réalisé des cho7 toutes simples avec juste quelques fioritures histoire de ne pas s’ennuyer pendant qu’elle les tricotait…  (oui bien sûr!)… ne voulait rien en contrepartie mais je ne pouvais pas. Alors je lui ai proposé d’œuvrer en parallèle et dans mon « domaine de compétences ».

Elle semble avoir aimé ce qu’elle a trouvé dans sa boîte aux lettres…

BAL Isa(trop cool la BAL.. me suis permis de te piquer ta photo Isa).

Une nouvelle version de mon cache-cou en angora et mérinos. 50g de douceur et de chaleur pures!

Isa_1001

Et une petite fantaisie pour la fermeture, avec les appareils à mini pompons de Clover.

Isa_0998

Laine de production locale, ce qui ne gâche rien!

Et pour emballer la chose, un sac à coulisses que j’avais déjà réalisé (et où il y a tous les liens pour le téléchargement du tuto de ce génial sac… vous n’avez pas fini d’en voir ici-même, j’ai encore plein de boutons comme ça).

Isa_1014

Isa_1015

La taille parfaite pour un nouveau projet cho7 :-)

Isa_1021

Isa, j’ai vraiment été très touchée et je vais les porter souvent! Merci merci merci.

On recommence quand tu veux!!!

Dans les coulisses d’un livre

Publié le

Il s’en passe des choses avant qu’un livre ne sorte. Après l’envoi des prototypes et des explications de l’auteur, l’équipe éditoriale s’occupe du shooting photo et l’auteur attend de voir ce qu’il en ressortira. J’aime bien attendre de voir ce que cela donne – il faut faire confiance quand même! -, sans savoir. Je trouve presque dommage de devoir voir les épreuves pour faire la correction avant le BAT = le bon à tirer… et de ne pas avoir l’effet de surprise du livre fini… mais c’est mieux comme ça quand même!

Cette fois, je suis allée un peu plus loin que les modèles et les explications puisque nous, les 3 auteures, sommes allées « en » studio. Un regard que l’on n’a pas toujours l’occasion de glisser dans les coulisses… alors le voilà:

LPfür SW_9464

LPfür SW_9465

LPfür SW_9467

LPfür SW_9469

LPfür SW_9470

LPfür SW_9468

 

LPfür SW_9463

Studio photo Lichtpunkt

LPfür SW_9471

LPfür SW_9472

LPfür SW_9473

Michael Ruder, notre photographe devrait être au point niveau crochet maintenant!

Il doit avoir fait plusieurs milliers de photos pour illustrer les pas-à-pas de
Häkeln: Das Standardwerk

SW_0876

SW_0877

SW_0878

SW_0880

SW_0881

Pour une traduction en français , prévoyez…. 2037 (et pour les autres sans doute aussi… mais je m’égare).

En attendant, même si le chemin sera plus certainement plus compliqué, j’ai décidé d’aller moi-même encore plus loin que les prototypes, les explications et le shooting.
Avec deux ambiances assez différentes pour un même projet…

First_0430

First_7545

…à suivre « très bientôt »… ici, mais pas que!

(…)

Publié le

BanskyBansky©

L’espoir après l’horreur
Hoffnung nach dem Entsetzen
Hope after horror

Just to say hello…

Publié le

MinetteHelloalors… « Hello »!
… Je n’irais pas jusqu’à vous dire qu’elle a remis le couvercle toute seule même si je l’en crois bien capable…

Le choc des cultures…

Publié le

Ou  Cahier de vacances #3

Ok, les vacances sont finies depuis longtemps… mais le pull aussi!

Adelaide_9097

Modèle de la couverture du charmant livre Vintage Modern Knits de Courtney Kelly et Kate Gagnon Osborn.

Adelaide_9096

J’ai fait un col cheminé au lieu d’un col rond, une forme que je n’aime pas vraiment. Un petit bricolage avec différentes tailles d’aiguilles et un rabat des côtes vers l’intérieur qui m’a permis d’avoir une parfaite hauteur d’emmanchures. Suis persuadée que c’est cette hauteur qui fait toute la différence pour le confort. Beaucoup m’ont dit ne pas apprécier cette forme d’empiècement parce qu’elles se sentaient coincées aux entournures = aux épaules. Je pense que tout doit bien se passer tant que la couture sous des aisselles se trouvent vraiment… sous les aisselles.

Cahier de vacances avec auto-évaluation: élève souvent dans la lune !

  • Des ancres au lieu de pointes dans le bas du motif de l’empiècement => je m’en suis rendue compte à la fin évidemment.
  • Des pelotes de je ne sais où dans deux bains différents => je m’en suis rendue compte au début évidemment j’avais la flemme de tout défaire…
  • Corps un peu trop long…

Tout ça ne figurait absolument pas dans les explis limpides de chez limpides!

Carreaux, rayures, fleurs et couleurs en tous genres… les Grands Bretons me surprennent toujours dans ces associations souvent toutes plus improbables  les unes que les autres et qui marchent! Voici une timide tentative dans le genre…

Adelaide_9102

Mais je peux aussi me lâcher… pour le choc des cultures!

Adelaide_9101B0n début de semaine à toutes!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 261 autres abonnés